Comment apprendre la propreté à son chiot ?

Votre chiot est malpropre ? Votre toutou a l’habitude d’uriner et de déféquer dans la maison ? Dans ce cas, l’apprentissage de la propreté à votre animal de compagnie doit être au centre de vos préoccupations. Avant toutes choses, vous devez savoir qu’il est très rare qu’un chien ne parvienne à être propre toute sa vie. Rassurez-vous, vous n’aurez pas à nettoyer pendant tout ce temps. Le délai d’apprentissage dépend seulement d’un chiot à un autre. En général, cela ne prendra pas plus de six mois. Mais comment s’y prendre efficacement ? Les quelques paragraphes suivantes vous donnent des indications pour que votre compagnon à quatre pattes fasse ses besoins uniquement dans les endroits appropriés.

Quelques principes de bases pour apprendre à son chiot à être propre

Dès que votre chiot arrive à la maison, n’attendez pas. A l’âge de 3 mois, celui-ci est parfaitement capable de comprendre les ordres que vous lui donnez. Ainsi, vous devez vous impliquer immédiatement dans son éducation. Tout au long du processus, soyez patient. Certains chiens ont du mal à perdre leurs mauvaises habitudes dans ce domaine. Pour commencer, sortez-le le plus souvent possible, particulièrement aux moments où il a envie de se soulager. Certains signes corporels indiquent que votre chiot a besoin de se soulager. Il renifle le sol, et marche en cercles. Ces signaux apparaissent surtout après un repas ou au réveil. Certains maîtres sortent leur chiot deux fois dans la nuit. Installez une zone bien déterminée qu’il aura à sa disposition pour faire ses besoins. Préférez une zone tranquille. Un endroit bien spécifique dans votre jardin ferait l’affaire. A défaut d’un jardin, emmenez-le toujours au même endroit. Vous pouvez aussi préparer une autre zone. Il peut s’agir d’une boîte remplie de sable. En retrouvant ses odeurs, le chiot est plus incité à faire ses besoins. Apprenez également à votre chien d’être propre à l’extérieur. Faîtes-lui comprendre qu’il ne peut pas faire ses besoins n’importe où. Bref, maintenez les mêmes horaires et le même endroit jusqu’à ce qu’il soit complètement propre. Cela aidera l’animal à mieux comprendre la propreté.

Félicitez votre chiot

Il est fortement recommandé de féliciter le chiot quand il fait ses besoins dehors. Certains propriétaires récompensent même leur animal de compagnie avec une petite friandise. Caressez-lui et dîtes-lui des paroles joyeuses. Cela lui donnera envie de recommencer. Evitez de frapper le chiot quand vous lui apprenez à faire ses besoins à l’extérieur. Evitez également de lui mettre son nez dans l’urine. Le chiot n’est pas capable de comprendre cette sanction. Cet acte n’a pas de valeur punitive pour lui. En effet, celui-ci ne ressent aucun dégoût pour ses crottes. En plus, cela retardera l’apprentissage de la propreté. Si votre chiot oublie et se soulage dans la maison, soyez patient. Toutefois, évitez de nettoyer en sa présence. Votre position assise, avec une serpillère à la main pourrait être traduit par lui comme un jeu. Pour nettoyer les « dégâts » commis par le chiot à l’intérieur, utilisez du vinaigre. Le jus de citron mêlé à l’eau gazeuse est également conseillé pour le nettoyage. Pour bien dresser votre chiot, les équipements dédiés au dressage canin pourraient aussi vous aider. Découvrez ici certains outils incontournables à cette éducation. Si vous remarquez que votre chiot a beaucoup de mal à assimiler les leçons de propreté, il vous faudra identifier les raisons. Dans certains cas, le chiot est malade. Il peut s’agir d’une infection, du diabète ou d’une incontinence. La malpropreté peut aussi être engendrée par un problème de comportement, comme la peur ou l’hyperactivité. Un professionnel vous aidera à trouver la solution adéquate au problème de votre toutou.

 

 

Separator image .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *